Programmation culturelle mars et avril 2018

Programmation culturelle mars et avril 2018

Traditionnellement, le mois de mars à l’Institut français du Mali est dédié à la grande famille de la francophonie, espace linguistique commun, propice aux échanges et à l’enrichissement mutuel ; le Français comme langue de partage, présent sur les 5 continents avec 274 millions de locuteurs.

Boris Vian s’interrogeait « Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots. Et si les mots étaient faits pour ça ? ». Des mots qui content et racontent, expliquent et expriment, des mots qui scandent, des mots qui riment survoleront la programmation. Ils seront déclamés et déjoués lors de la 5ème édition du Festival International de Slam et Humour (FISH). Ils seront chantés avec l’élégante artiste parisienne Barbara Carlotti, qui ouvrira un nouveau cycle « chanson française », suivie de Mathieu Boogaerts, artisan chansonnier, jongleur du verbe. La poésie de Fatoumata Keïta sera mise en scène et en image dans « J’aimais cet homme qui chantait le fleuve » de la Cie La Contravention. Les écrits engagés et puissants des auteurs francophones que sont Yambo Ouologuem, Amadou Hampâté Bâ, Bernard-Marie Koltès ou Dieudonné Niangouna seront interprétés par des artistes non moins engagés… Pays francophone des Caraïbes, Haïti sera célébré par l’artiste charismatique Erol Josué, qui nous entrainera dans son monde vodouesque. Le Maroc sera aussi à l’honneur avec l’invitation de l’écrivain, romancier et essayiste, Kebir Mustapha Ammi. Les enseignants maliens se retrouveront à l’Institut lors d’une journée entière qui leur sera consacrée, tandis que le français et le plurilinguisme seront débattus à l’occasion d’une table ronde en présence de S. E. Mme Evelyne Decorps, Ambassadrice de France au Mali.
Traditionnellement, le mois de mars à l’Institut français du Mali est également dédié aux femmes : le club X Y du Lycée Liberté se produira le 8 mars avec la pièce « Ecrits pour la Parole », l’Association des Femmes Photographes du Mali proposera l’exposition collective « Macari ani Tiesiri » aux côtés de l’artiste photographe de mode Coralie Coco Rabadan. L’Institut aura également plaisir à accueillir le festival Art femmes, avec la pièce « Le miroir des mœurs confus » de la Cie Siamois Expression.
Le mois d’avril quant à lui rendra hommage à Malick Sidibé, 2 ans après sa disparition, par un atelier à destination de photographes bamakois, dirigé par Philippe Guionie. Il fera honneur au Club des lecteurs de l’IFM et sa « Journée culturelle ». L’artiste pluridisciplinaire angevin Kwal nous contera en musique « Les Chroniques des Bouts du Monde ». Mazarine Pingeot, auteure invitée du mois, ira à la rencontre des élèves et étudiants avec son tout dernier roman « Magda ». Le débat d’idées sera porté par Didier Le Bret, ancien ambassadeur de France et directeur du Centre de crise du Quai d’Orsay, qui s’exprimera sur « Et l’Afrique, dans la crise ? ». Le mois se terminera en beauté et en musique avec le double plateau franco-malien Mathieu Boogaerts/BKO et le fameux Festival Jazzy Koum Ben.

Tout un programme à découvrir sans modération !

Corinne Micaelli-Mulholland
Directrice déléguée