Yaya Coulibaly, la marionnette chevillée au cœur

Yaya Coulibaly, la marionnette chevillée au cœur

Venu du Mali, le célèbre marionnettiste Yaya Coulibaly et sa compagnie Sogolon sont en mars à Paris. Avec leur nouveau spectacle, ils exposent quelques-unes de leurs 25 000 marionnettes, à ficelles, à tiges, à masques et même habitées, une des plus anciennes collections du monde.

Entretien avec un conteur et historien.

Vous venez de terminer une grande tournée au Mali. Comment ça s’est passé ?

Nous avons commencé notre tournée à Bamako en janvier, avec le festival Ogobagna, des chants et des danses du pays Dogon, des courses de pirogues et une sortie des masques. En février, nous étions à 250 km au nord de la capitale, à Ségou, en pays Bambara pour le festival sur le Niger. Et en mars, nous serons à Abidjan, puis nous irons au sud du Mali, à Sikasso, pour le festival culturel du pays Sénoufou. Partout nous emmenons nos marionnettes sur les places, dans les écoles ; nous faisons des ‘‘master class’’ avec les universitaires, nous participons à des causeries et nous animons des ateliers de manipulation. Nous sommes une compagnie très active, avec des tournées prévues dans toute l’Afrique de l’Ouest jusqu’en 2030.

Vous êtes l’héritier d’une lignée de marionnettistes de tradition bambara. Pouvez-vous en parler ?

Notre tradition est millénaire. Toutes les cultures d’Afrique de l’Ouest sont issues de l’Empire mandingue, un empire médiéval qui a duré plusieurs siècles. Cet empire, né dans l’actuel Mali, englobait toute la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée, une partie de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. Les Bambara appartiennent justement à ce groupe culturel des Mandingues, le Mali ancestral des origines, et nos marionnettes sont parmi les plus vieilles au monde. Avec l’esclavage, elles se sont même répandues jusqu’en Amérique du Sud ! Aujourd’hui encore, c’est une tradition héréditaire. Les pères transmettent à leurs fils, mais pas forcément à l’aîné. Il faut être « élu », le jour d’une cérémonie. Seuls les initiés savent !

Publié par Kakie Roubaud | 1 Mar, 2022
Source : Lire la suite sur Presse Profession Spectacle

COMMENTAIRES

X