La marchandise du vide

La marchandise du vide

Dans le cadre du festival dense bamako danse

Planifié Danse Spectacle Vivant

Une proposition de Delphine Gatinois avec Jean Kassim Dembélé et Salif Zongo.

La Biennale de la photographie ouvre ses portes le 30 novembre. La veille au soir, l’Institut français propose un spectacle entre vidéo, musique, photographie et danse. Performance d’un nouveau regard – comme celui du photographe – qui observe et réinvente le monde. Un regard qui traduit et transforme les liens qui unissent l’Europe et le Mali dans un trafic de marchandises. Electroménager, habits, jouets, composants électroniques, livres tout ce qui n’aura plus d’usage en Europe trouvera sa réincarnation en Afrique. Ces marchandises, se regroupent, s’agglomèrent, s’accumulent pour former des masses gigantesques, des montagnes qui se préparent à de longues et nouvelles vies.
Dans le cadre des Praticables, la compagnie propose des performances entre le 16 et le 21 décembre.

COMMENTAIRES

X